Ma vie a commencé un matin d’octobre 1960. Et autant que je m’en souvienne, le bois était déjà mon matériau favori vers l’âge de six ans. D’abord les promenades, cabanes, sifflets, petit canif, flûte à bec, pyrogravures, puis le dessin et les formes modelées, et, avec l’âge, les outils tranchants… tout naturellement je taille mes premières racines.

  • 13 ans : j’accompagne quelques jours au bois mon frère aîné, bûcheron. Quel bonheur ! 
  • 14 ans : pension , formation agricole : mes premiers contacts avec une tronçonneuse.
  • 20 ans : la ville, pour découvrir autre chose : le dessin de personnage.
  • 30 ans : fraîchement marié, besoin de forêt, d’espace; Mutation dans le Jura.
  • 40 ans : les enfants ont grandi, après quelques essais de réorientation professionnelle, et sur l’insistance de mes proches, je me lance timidement dans la sculpture sur bois. Jour après jour, j’apprends mon métier.

Mes bas- reliefs n’ont que dix centimètres de côté au début. Ils s’agrandissent au fur et à mesure que ma gamme d’outils s’étend. Le dessin devient une activité quotidienne. Les volumes me procurent beaucoup de plaisir mais je ne suis pas assez performant pour en vivre.

Mon activité ronronne l’hiver mais s’étiole l’été. Je vais essayer d’utiliser la tronçonneuse pour ébaucher les volumes … « ça marche !!! »

  • 2002 : je fais mes premières animations. Mes thèmes de prédilection n’ont pas changé : des personnages de la vie quotidienne, les animaux de la ferme, le labeur et la convivialité.
  • 2003 : je deviens artisan. Mon calendrier se remplit au cours de la saison. Il est temps de m’outiller en matériel de bureau.
  • Avec mon ami Claude, sculpteur à Villers - Robert, nous créons une exposition pour présenter les scènes de personnages que nous avons réalisées en commun depuis un an.
  • 2004 : un site Internet complète maintenant mon outillage.
  • 2005 : la chambre des métiers qui me paterne et me forme m'enseigne que l'artisanat et l'art sont deux choses bien séparées et que les statuts ne me sont pas adaptés."
  • Rétromachine, un cylindre Laffly est le premier modèle réduit d'une longue série, visible à Cordelle au musé "rétro machine"
  • Mon premier symposium à Matran en Suisse. 
  • Création de l'association "les Marcel's" pour exposer les personnages en commun avec Claude Nussbaume.
  • 2006 : J'ai réalisé beaucoup de personnages plus grand que nature, et une exposition pendant un mois à st Caude . l'expo des Marcel's grandit toujours.
  • Les marchés de Noël en Alsace à Niederbronn les bains. Ma première grosse crèche.
  • 2007 : toujours des personnages, j'ai encore beaucoup à apprendre. Mes drapés sont de mieux en mieux, les nus aussi .
  • 2008: En Charente depuis trois ans j'y vais plusieurs fois  pour tailler des personnages représentant la vie rurale.
  • 2009: Symposium en Allemagne A KAndel en juillet et en Novembre création d'une créche avec Patrice Lesage. proposition de créer en Charente un sentier des géants de bois. ils sont maintenant 13 et ce n'est pas fini.
  • 2010: La cabanne Champignon. La plus grosse réalisation jusqu'à ce jour.
    Un an de travail, et mes premiers contactes pour migrer vers l'Alsace.(mes personnages sont bien là car les légendes y sont encore bien vivantes et j'y ai déjà un pied à Noël tous les ans, à Niederbronn et à Selestat.
  • 2011: Hop je prends mes affaires dans mon camion aménagé et je pars pour l'Alsace à temps complet.
    Quelques belles réalisations sur place:
    Le Haut wintersberg, St Arbogast.
    Les crèches à Niederbronn les bains, Haguenau, Selestat, Rosteig.
    Mais toujours des déplacements vers la Charente, le Castor de st laurent de Ceris, et la Haute Vienne pour le portrait de Poulidor.
  • 2012: Je m'installe à la scierie Trendel à Haguenau. il y a là des projets pour moi, et du bois de chêne autant que j'en veux.
    je sculpte pendant plusieur mois les personnages de mon projet "bleu cobalt"
    Quand il y en a déjà 20 j'ai en contacte pour les exposer à St claude.
    Puis à Niederbronn Bleu cobalt est composé de 40 personnages illustrant Trois légendes.

  • 2013: La fin du monde est là et il faut bien continuer à vivre.




Qui sont pour moi tout ces personnages en bois,

 pourquoi tout ça et est-ce que ça va s’arrêter un jour ?

 

Je crée avec eux un petit monde sympathique, vivant, chaleureux , qui m’entoure , qui nous entourent.  Ces personnages peuvent être déplacés à l’envie et il continuent de se parler d’échanger de se tenir chaud.

Les plus grands et qui travaillent ce sont mes « pères ». Quand je suis à côté je me sens rassuré.

ils ne sont pas tous joyeux surtout s’il travaillent, mais ça aussi c’est rassurant.

.Et tout ça paraît il pour palier à un sentiment d'abandon et de solitude.

Maintenant que je le sais et que je vous l'ai avoué, je vais peut-être changer de style  ou bien pas...